En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Arts plastiques

Rencontre et Pratique artistique avec un artiste : Carl Hurtin

Par PAULINE SOUEIX, publié le mardi 31 octobre 2017 17:22 - Mis à jour le mardi 31 octobre 2017 23:15

A la fin du mois de septembre les élèves ont rencontré Carl Hurtin, artiste en résidence à La Chapelle Saint Jacques, Centre d'art contemporain. La rencontre débute par une présentation du travail de Carl Hurtin : des projets participatifs conduits précédemment au cours de diverses résidences sont présentés aux élèves.

 

Ici encore à St Gaudens il s'agit d'une résidence participative dont le principe est chaque fois le même : l'artiste rencontre par le biais d'une structure culturelle les habitants d'un quartier, d'une ville ou d'un territoire. Au cours d'ateliers qui peuvent prendre des formes plurielles et convoquer différents médiums des objets artistiques sont produits. C'est à la rencontre de l'artiste et des habitants que se créé l'oeuvre ; celle-ci est donc le produit d'une expérience artistique contextuelle et chaque fois spécifique. Pour la résidence de Carl Hurtin, intitulée le "Grand Atelier", ce sont des photos, des dessins, des vidéos et des installations qui ont été réalisés et qui seront exposés à la Chapelle Saint Jacques jusqu'au 16 décembre 2017.

 

Les élèves du groupe Arts Plastiques ont, dans ce cadre, produit une collection de motifs de "ciel" qui entre en résonance avec des préoccupations propres à Carl Hurtin. Celui-ci collectionne des tapis orientaux. Le tapis oriental est une représentation de jardin sous forme schématique et symbolique. La recherche sur le motif proposée aux élèves vient donc déployer sous une forme réactualisée les notions traditionnelles mises en jeu dans l'objet du tapis oriental : la schématisation de l'image de nature.

 

Après un premier temps de recherche ouvert sur une diversité de motifs et de formats possibles chaque élève choisit un motif qu'il organise de manière régulière dans un format carré. Les dessins sont ensuite dupliqués et assemblés pour former des bandeaux qui évoquent tout à la fois la toile du tableau libérée de son cadre et le lé de tapisserie, proposant un objet à la frontière entre les arts plastiques et le design.

Ces lés seront exposés à La Chapelle Saint Jacques.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pièces jointes
Aucune pièce jointe